Un dimanche presque parfait

Ce dimanche, Les Z’abeilles du LORC accueillaient l’ASRUC pour leur dernier match de la saison. Rouen avait récemment battu Amiens, chez qui les Z’abeilles étaient tombées.

Les Z’abeilles avaient l’honneur de clôturer l’après midi, puisque les séniors jouaient contre Grande Synthe en lever de rideau.

Dans un contexte émotionnel fort, les Z’abeilles avaient à cœur de se faire plaisir collectivement et de s’appuyer sur leurs valeurs de solidarité pour profiter de ce dernier match de l’exercice 2014/2015.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les Z’abeilles ne se sont pas ratées. Elles ont délivré une prestation aboutie avec une victoire nette mais qui a été construite autant avec la tête qu’avec un investissement de tous les instants.

Cette équipe a gardé la tête froide pour ne pas s’affoler en début de match quand Rouen résistait et proposait également quelques séquences intéressantes. Les Z’abeilles ont su être patientes, quand la défense de Rouen était hermétique aux assauts Lorcais, en concrétisant une première fois leur domination au pied avec une pénalité réussie par Pauline à la 16ème minute. (3-0)

Rouen nous rappelait qu’il était bien présent dans les débats avec une superbe action qui vit le « Mini Bus » visiteur lancé comme un frelon au ras d’un regroupement nous transpercer et s’échapper vers notre en but. Elle fut reprise in extrémis par Julie et Marion. Le coup n’était pas passé loin.

Nos visiteurs étaient ensuite réduits à 14 à la 31ème minute pour un placage haut.

Les Z’abeilles en profitaient immédiatement sur pénalité, toujours par Pauline (34ème minute, 6-0) puis enfonçaient le clou par un essai de Charlotte aux pieds des poteaux, suite à un beau travail des avants qui ont permis de fixer puis libérer rapidement vers les extérieurs. Cet essai juste avant la mi-temps fut transformé par Pauline. 13-0 à la pause.

Cette première mi-temps maitrisée, a été gérée intelligemment avec un jeu au pied précis d’Alison qui nous a permis de jouer dans le camp adverse sans se mettre en danger. La mêlée était à notre avantage, la touche davantage disputée mais le volume de jeu proposé avait mis en difficulté nos adversaires seinomarins. (C’est cadeau ça)

La deuxième mi-temps débuta, et nous nous attendions à subir davantage à cause du vent. L’ouvreur adverse étant pourvu de deux pieds, dont un, a priori habitué à martyriser le trésor ovale.

Ce ne fut pas le cas, les Z’abeilles nous ont gratifiés d’une deuxième mi-temps pleine en mordant dans tous leurs ballons.

Un jeu de trois quarts dans les 3 zones, des avants assurant la conquête mais également mobiles et proposant des +1dans le jeu courant, un bon jeu au pied qui nous fait à chaque fois revenir chez elles, des combinaisons tentées et réussies notamment une Troll de toute beauté que même le RCT a du mal à passer, des montées défensives agressives permettant de reprendre du terrain et de mettre sous pression l’adversaire, des pénalités jouées rapidement à la main qui ont permis de conserver du rythme dans ce match.

Bref, les Z’abeilles se sont régalées et ont surtout régalé un public présent en nombre.

Au tableau d’affichage, cela s’est traduit par une pénalité de Pauline à la 45ème minute. (16-0)

Charlotte ajouta un deuxième essai après avoir perforé plein cœur la ligne de trois quarts adverse, essai transformé par Pauline. (23-0)

Il y aura deux autres magnifiques essais avec des avants se faisant des passes comme des trois quarts et des trois quarts se faisant des passes comme des … trois quarts …

A la 51ème minute, après une charge dévastatrice de Karo, Pauline marqua son essai, sans pouvoir transformer. (28-0).

Et c’est Marion, pour son premier essai qui clôturera la marque aprés une offrande de Pauline. Essai transformé par cette même Pauline (35-0), qui passe par la même occasion devant Jules Plisson et Rory Kockott réunis au niveau du taux de réussite.

  

La marque aurait pu être encore plus sévère, si Marion, Victoire, Julie ou encore Alexia n’avaient pas été rattrapées par les défenseurs de l’entente Rouenno-Dieppo-Couronnaise.

A noter que Rouen n’a jamais fermé le jeu, bien au contraire, ce qui a donné un match rythmé et agréable à suivre. Pour ne pas gâcher la fête, l’arbitre a été très pédagogue et très juste.

Ce match fut le match des premières : Le 1er essai de Marion qui piaffe d’impatience de nous offrir un verre et la 1ère de Cécile D. en match officiel.

Ce dimanche aurait pu être parfait si cela n’avait pas été le dernier match de plusieurs Z’abeilles : Fanny, Colette, et Cécile F. raccrochent les crampons, mais ne manqueront pas de suivre l’équipe qu’elles ont fait grandir.

D’autres Z’abeilles, Anne et Isabelle, ont également arrêté leur carrière en début d’année, la faute à une fédération contraignante mais non contrite.

Ces Z’abeilles ont toutes été de vrais piliers dans cette équipe et dans l’aventure que vit cette équipe depuis quelques années. Si les Zabeilles sont ce qu’elles sont aujourd’hui, elles y sont pour beaucoup.

Merci les filles

Les brèves de comptoir de ce Dimanche, entendues ici ou là ou pas :

« Je n’ai même pas découpé mon brownie, personne n’en veut …. », BP

« Mém‘ mi j’eule pass » , Auteur Inconnu

« Bah, on ne joue pas en collant, le rugby c’est en short !! », MA

« Au rugby, sans l’autre, tu n’existes pas », CJ

« Je n’arrive pas à m’énerver, vas y, énerve moi », DC

« Si vous vouliez une transformation plus facile, il fallait faire l’effort d’aller aplatir plus près des poteaux », Arbitre qui gagne à être connu

« Quand je vois comment on est dirigé, je me dis que le foot n’a pas de soucis à se faire », BM

« T’avocat Lidire », Auteur Inconnu

« Pépé a pas marqué, elle a été rattrapée … » Auteur méconnu