LORC-NANTERRE

Match de rugby féminin n°4: LORC vs Nanterre.
Thème de séance: Evaluation certificative
Objectif pour les joueuses gagner la rencontre. (ne pas encaisser d’essai , on est à la maison il ne faut pas déconner quand même)
Objectif pour les entraîneurs Que le joueuses réussisent à mettre en place les combinaisons travaillées à l’entraînement

​​

Situation: Echauffement
But pour l’enseignant: Révision rapide des combinaisons, que les joueuses se mettent dans le match, pas de ballons qui tombent Règles de fonctionnement :

Premier temps passe autour du carré marcou, échauffement articulaire en binôme (un pousse et l’autre résiste), révision des lancements de jeu touche et mêlée.

But pour la joueuse: Se mettre dedans, trouver son second souffle (ou déjà le premier c’est pas mal…)
Dispositif :

carré marcou, sac de percu, plots, zone de jeu allant de la ligne de ballon mort à la ligne d’essai.

Critère de réussite :

avoir envie de découper de la parisienne, être chaude.

Situation: 1ière mi temps des Z’Abeilles!
But pour l’enseignant: Règles de fonctionnement : Il paraît qu’il faut prendre un ballon et se le passer en arrière…

Synopsis:

S’aligner le long de la touche et attendre que les jeunes demoiselles rayées en bleu et blanc sortent du vestiaire…

Coup de sifflet, rentrer sur le terrain, la danse commence:

Camper dans le camp adverse durant plus de 10 minutes sans succès (en-avant, sortie de touche) puis subir un  lancement de jeu adverse qui transverse la première ligne de défense et file planter le premier essai. Malgré le beau temps: douche froide….

Rapidement retourner dans le camp adverse, mais buter de nouveau sur la défense une certaine fébrilité et précipitation est palpable (rassemblement, tension, frustration…). Impression désagréable de déjà vu. Arrêt du temps, taloneuse ¾ blessée… super!

Attendre la dernière minute de la mi-temps et un coup de pied adverse récupéré par la 9 le long de la touche, foncer, puis lancer le jeu en mode ¾ (enfin pas totalement) hop hop on fait des passes on écarte, on court et puis essai!

Les z’abs sont à égalité, seule la transformation peut faire la différence… Elle passe, l’arbitre siffle la mi-temps … soulagement

Rassemblement, ne pas se relâcher continuer à mettre la pression comme en cette fin de mi-temps.

But pour la joueuse: Réussir à marquer des essais dans la zone de vérité, plaquer, plaquer et ah euh oui PLAQUER!
Dispositif :

1 terrain tout beau et tout grand.

Critère de réussite :

marquer un essai sans casser les doigts de la 10 en la prenant dans ses bras après l’essai (visiblement pas réussi sur ce point).


Situation: 2eme  mi temps des Z’Abeilles!              on prend les mêmes et on recommanche!
But pour l’enseignant: Marquer des essais, ne pas s’en prendre un (ne pas mourir d’un infarctus à chaque percée adverse que 2 points d’avance…) Règles de fonctionnement : même ballon, autre sens de jeu .

Synopsis:

Coup d’envoi et le scénario se répète.

Même sentiment de frustration, camper dans le camp adverse mais ne pas concrétiser à cause d’un détail (ballon mort, en avant). Tendre le dos, seul 2 points donnent l’avantage…

La fatigue provoque des fautes de mains, mêlées, mêlées, et ah oui mêlée, mais l’occupation est toujours dans le camp adverse. Le temps est le deuxième adversaire. A chaque incursion adverse les z’abs se jettent dans les jambes, les pieds, le maillot: les adversaires ne doivent pas passer.  L’engagement est important, les filles souffrent, fatiguent, mais on tient le score, on peut le faire.

Impatience des 3 coups de sifflets.  Tension différente mais encore présente pour cette deuxième mi-temps.

Blessure du troisième ligne centre (cette fois ci c’est moi). Sur le banc l’attente est encore pire plus que 7 minutes, a chaque possession adverse le stress monte (réflexion à moi même: je ne pourrais jamais être coach!). Les filles s’envoient se donnent…

Coup de sifflet,sortir du terrain la fête commence…

On a gagné, de peu mais quand même ça fait du bien.

But pour la joueuse: ne pas s’en prendre un, un petit essai en plus ce n’est pas de refus!
Dispositif :

1 terrain un peu moins tout beau et plus  grand (jambes lourdes).

Critère de réussite :

Ne pas se prendre d’essai, chercher à gagner!

Il paraît que j’ai serré un peu trop violemment la 10 dans mes bras donc je m’occupe de la rédaction de l’article. Direction SOS main pour moi (le rugby il paraît que c’est violent) et puis comme j’aime les urgences je décide d’y retourner un peu plus tard dans la soirée le Scot ça peut être dangereux aussi…