Dans la peau d’une débutante

Avant propos : Au vue de la violence du match, nous ne publierons pas de photo de ce dernier à la place, vous pourrez admirer des photos d’animaux qui aiment le rugby.

Afficher l'image d'origine

Ce dimanche 20 Novembre au réveil  j’étais un peu stressée je m’apprêtais à faire mon premier match de rugby en déplacement au stade français en plus, j’imaginais déjà les tribunes de Jean Bouin remplies des dieux du stade encore huilés du shooting de leur calendrier ….

En fait j’allais très vite déchanter, des dieux du stade il n’y aura pas, on joue  le stade Français oui  mais sur leur 3éme terrain dans la bourgade de Vaucresson entre les parcours de golf et les terrains de hockey.

rugby pig... close enough to football pig! too cute. Oh it's... So cute... TT^TT COME HERE AND LET ME LOVE YOU, LITTLE ONE:

Arrivée à Marquette pour prendre le bus  re-montée de stress on est à peine 10 joueuses ….
J’apprends alors par Alison notre valeureuse capitaine qu’on prend une caravane de filles à Arras et que certaines d’entre nous ont profité de ce match pour aller respirer le bon air pollué de la capitale et nous rejoignent sur place. C’est rassurant qu’elle soit là Alison, elle va m’aider sur le terrain à ne pas faire trop de bêtises … quoi elle ne joue pas elle est sur le banc de touche (soigneuse) pas suffisamment remise de sa blessure ??? (re stress).
Il semble que tout est contre moi-même le climat, c’est alerte rouge avis de tempête, le bus tangue dans tous les sens j’ai presque le mal de mer …
Enfin la pause,  Pic Nic improvisé dans une station-service  je me suis fait un sandwich minable au pain de la veille et je lorgne un peu sur les Tupperwares de mes copines habituées, surtout sur l’appétissante salade de pâtes de Marylou qui a l’air plus douée pour les salades que pour les gâteaux.
"Hey! Let's play dodge ball.":

Eric bat le rappel c’est l’heure de repartir, on remonte toutes dans le bus-bateau j’ai un peu mal au ventre l’heure de vérité approche, atelier coiffure pour la fin du trajet : nattes tresses chignons il vaut mieux tout attacher pour jouer sereine.
Une fois sur place, après avoir un peu galéré pour trouver le bon terrain, j’arrive dans mon premier vestiaire de mon premier match…
Bof tout petit je m’attendais à mieux pour le stade français.
Captain Cara et Alison répètent les dernières consignes, les maillots sont distribués je suis remplaçante j’ai le numéro préféré de mathou le 19 de sa Corrèze natale.

Le match commence très mal, elles engagent d’un coup de pied très long qui surprend nos lignes arrières qui entrent le ballon dans l’en-but et aplatissent mêlée à 5 mètres. Sur la mêlée leur 8 surpuissante transperce notre défense.

Essais 5-0 puis 7-0 après la transformation.

Les essais s’enchaînent, c’est très compliqué!...rugby player!:

De notre coté nous avons une équipe diminuée par les nombreuses blessures; en face nous avons des filles qui s’entraînent trois fois par semaine  dont une fois avec  l’équipe première qui est en tête de l’Armelle Auclair. Tout cela complété par une séance de musculation, pas étonnant qu’elles nous fassent si mal !!

Et le score en témoigne !

Score final : 71-0 à la fin !
Glasgow Warriors v Racing 92 - European Rugby Champions Cup
Mon match ? Et bien, comment dire je suis entrée à 20 minutes de la fin, j’ai fait un en-avant sur mon premier ballon (un long coup de pied porté par le vent).
Ensuite j’ai essayé de me placer correctement aidée par mes co-équipières  et j’ai plaqué plaqué et encore plaqué pas touché beaucoup de ballon.
Je sors du terrain un peu déçue mais Eric, Odette et les copines me réconfortent : « c’est pas mal pour un premier match… j’ai été courageuse… c’était compliqué ! »
Après une bonne douche et un buffet sympa, on repart pour 3 à 4h de bus mais celles-là seront moins longue qu’à l’aller : mojito, musique, ambiance … mais il parait qu’au rugby ce qui se passe dans le bus reste dans le bus !!
Vivement le prochain match et pourvu qu’il soit moins dur !!