Un dimanche aux abords de Vincennes..

Les Z’abeilles débarquent dimanche 31 Janvier 2016 aux abords du bois de Vincennes sur le stade Léon Bonvoisin, après quelques péripéties d’itinéraire, pour affronter l’entente Vincennes/Chilly-Mazarin.

On nous avait promis un terrain synthétique, nous nous retrouvons à déguster un sablé servit sur un coulis de boue. Pour ce match, nous n’avions rien à perdre, c’était donc l’heure de tester notre volonté et nos nombreuses heures d’entrainements. Nous étions prévenues : une 10 à surveiller/découper pour empêcher son coup de pied de s’exprimer.

Lors de la rencontre, nous avons eu droit à un arbitre très pointilleux, qui sanctionnait facilement les fautes produites des 2 côtés. Et c’est seulement 6 minutes après le début du match que Barbie fut sanctionnée par un carton blanc pour une suite de hors-jeu de la part de l’ensemble de l’équipe. En infériorité numérique, nous encaissons alors rapidement un premier essai à 8′ de jeu. Suivront ensuite 1 carton jaune et 2 blancs pour l’équipe adverse.

Aux vues des conditions, la consigne était de jouer plus au près avec les avants, ce qui a payé avec un essai de pénalité obtenu à 12′ suite à une belle action des « grosses », puis un essai de Zabou à 39′ après une cocotte et un excellent travail collectif des avants.

Malgré une bonne défense et de l’envie, nos adversaires parviendront à mettre à mal la ligne marquettoise à plusieurs reprises.

Le match se termine sur le score de 27 à 10, mais les z’abeilles n’ont pas à rougir de leur performance, elles ont réussi à produire du jeu, et ont su donné du fil à retordre à cette équipe bien en place.

Nous vous attendons pour le prochain match, le dimanche 7 février à la maison, où nous affrontrons Montmorency. L’objectif est donné : la victoire ! Alors nous avons besoin de vous !

Une victoire arrachée dans les dernières minutes contre Grande Synthe…

Ce dimanche 26 janvier, les joueuses de Grande Synthe étaient au rendez-vous pour tenter de prendre leur revanche sur le match aller. Avec elles, nous avons passé l’après-midi en compagnie du froid, du vent et de la pluie… un match difficile qui s’annonçait !

Nos habituels maillots noirs n’étant pas encore remis de leur dernière lessive, c’est en vert que nous jouerons aujourd’hui, avec notre deuxième jeu de maillots.

Après un bon échauffement nécessaire, nous voilà prêtes à confirmer notre belle progression de ces derniers mois. Nous attaquons cette rencontre avec beaucoup d’envie. Envie que nous garderons tout au long de ce match…

Très vite, nous mettons en place de belles actions. Malheureusement, nous ne prenons pas assez en compte les conditions et nous ne jouons pas assez intelligemment : nous persistons tout le match à tenter d’écarter les ballons et à faire de belles passes. Mais le ballon glissant, le vent et la pluie ne nous permettront pas de mener à bien nos intentions et ce sont des enchaînements de fautes et d’en-avant auxquels assistent nos supporters dépités…

Pour autant, nous ne perdons pas courage, malgré le tableau d’affichage qui reste désespérément au score de 0-0. Nous avons plusieurs occasions que nous ne concrétisons pas, nous gagnons pas mal de mêlées et dominons également en touche.

Le seul espoir de la première mi-temps sera une pénalité tirée par Alison. Mais le vent n’aidant pas, le ballon va heurter le poteau et passer à l’extérieur…

Juste avant la mi-temps, Estelle profite d’un contre pour récupérer le ballon et remonter quasiment tout le terrain vers la ligne adverse. Malheureusement, elle sera rattrapée par une de nos adversaires. Par ce plaquage pourtant réglementaire, Estelle sera arrêtée net : fracture du tibia. L’arbitre siffle la mi-temps et les pompiers arrivent pour emmener Estelle. Elle sortira du terrain par une haie d’honneur formée par ses partenaires et adversaires du jour… Merci aux filles de Grande Synthe de cette attention solidaire et sportive !

 

Nous avons eu des difficultés à rester chauffées avec cette longue attente dans le froid. Pourtant, nous repartons à la conquête du ballon. Cette seconde mi-temps sera semblable à la première : nous dominons mais les joueuses de Grande Synthe sont déterminées et nous commettons beaucoup trop de fautes. A nouveau, une pénalité sera obtenue mais elle ne passera pas.

Nous sommes fières de notre collectif et c’est lui qui nous permettra de sauver ce match ! Nous entamons la 58e minute et aucun point n’a été inscrit de part et d’autre. Mais les z’abeilles ne lâchent rien. Deux minutes avant la fin, nous pilonnons à plusieurs reprises à quelques mètres de la ligne adverse. Fanny franchira par 2 fois cette ligne, en vain : la première fois, une joueuse de Grande Synthe parvient à se glisser entre le ballon et le sol de cette terre promise. La deuxième fois, la ballon est lâché plutôt qu’aplati et ce sera une énième mêlée… Mais les avants continuent à bousculer leurs adversaires et, enfin, à moins de 2 minutes de la fin, Alison parvient à se faufiler et à marquer les 5 points nécessaires pour l’emporter !

La transformation sera tentée par Pauline, mais la distance, l’angle et le vent ne favorisent pas les choses et nous resterons à 5-0. C’est la joie dans l’essaim, mais maintenant il faut tenir ! Hors de question de se laisser distraire, il faudra vérouiller la défense coûte que coûte. Nous y parvenons et au coup de sifflet final, c’est l’explosion de joie sur le terrain, sur la touche (Nico a quand même cru devenir fou!) et dans les tribunes ! Quelle tension !

 

Une très grosse pensée pour Estelle à qui nous envoyons tout notre courage !

Merci à nos adversaires qui ont su faire preuve de ténacité et d’un bel esprit rugby.

Merci aussi à l’arbitre : il faut le souligner, l’arbitrage était de qualité ce dimanche.

Enfin, merci à nos supporters venus braver le froid et nous soutenir !
Rendez-vous le 16 février à 13h30 à Villeneuve d’Ascq, au stade Emmanuel Théry pour la prochaine étape du championnat !

EDR TOURNOI DU SAMEDI 16 JANVIER 2016

jouer_plaisir

LES U12 CONFIRMENT :

Après s’être classé 3ème des phases de brassage nos U12 avaient gagné le privilège de jouer la poule haute de qualification pour la finale qui débutait ce samedi 16 janvier 2016 à Marquette où ils étaient confronté à Roubaix et à l’IRIS/LMR. Forte appréhension pour le match contre Roubaix classé 1er quoiqu’à ce niveau la aucun match n’est gagné d’avance.Et bien nos jeunes joueurs ont réussi gagner leurs deux matches sur des scores sans appel.

LORC – IRIS/LMR : 4 – 1

LORC – ROUBAIX : 4 – 0  IRIS/LMR – ROUBAIX : 1 – 4

Si les joueurs de l’équipe1 sont à féliciter il ne faut pas oublier les remplaçants de l’équipe 2 dont la présence et l’efficacité sont primordiales et permettent aux éducateurs de faire tourner les effectifs : 24 joueurs présents et motivés. C’est superbe.

Prochain tournoi samedi 30 janvier 2016 à Marquette contre Marcq1 classé 4ème et Cambrai 5ème mais qui a fait une excellente prestation dans son tournoi contre Marcq et Douai.

LES U10 battus sur le fil :

En effet sur aucun des 2 matches ils n’ont su s’imposer. Faisant jeu égal avec l’adversaire mais finalement s’inclinant sur un écart d’un essai.

LORC / ROUBAIX : 3 – 2   LORC / IRIS-LMR : 4 – 5    IRIS-LMR / ROUBAIX : 4 – 3

LES U 14 2ème victoire de la saison :

Alors que les U10 et U12 jouaient au complexe sportif les U14 affrontaient au terrain annexe du Touquet à Marquette le ROCTourcoing et l’entente LITTORAL  dans le cadre du championnat régional.

Après avoir longtemps dominé sans marquer le LORC a fini par s’imposer face au LITTORAL 10 à 5 (2 essais à 1).

Toujours en effectif trop juste (1 seul remplaçant) et sur un terrain très lourd nos jeunes joueurs se sont écroulés en deuxième période face à TOURCOING sur le score de 24 à 5 (pour le lorc 1 essai pour tourcoing 4 essais 2 transformés)

Tourcoing/Littoral : 24-00 (4 essais dont 2 transformés pour Tourcoing).

Notre jeune groupe de U14 composé de joueurs expérimentés issus de l’école de rugby mais aussi de beaucoup de nouveaux arrivants dont 5 filles qi sont à féliciter pour leur implication progresse de mois en mois. Pour preuve ce deuxième succès de la saison face au Littoral. Il y règne en plus un excellent esprit de camaraderie et une très bonne motivation. Je suis certain que cette équipe va nous surprendre en fin de saison. Il faut lui laisser le temps de se préparer.

Prochain tournoi ce samedi 23 janvier 2016 à CALAIS contre Anzin/St.Amand et Calais.

Et pendant ce temps la les U6 et U8 :

A Marcq en Baroeul pour un entraînement délocalisé et en commun avec les Marcquois qui a permis aux jeunes de rencontrer dans le cadre d’un entraînement d’autres joueurs et d’autres éducateurs. Si il y a eu un peu d’appréhension de chaque côté au début cela s’est vite dissipé pour se terminer dans la cordialité. Les éducateurs des 2 clubs ont ainsi pu se rencontrer et confronter leurs méthodes. Expérience bénéfique pour tout le monde et merci à Marcq de nous avoir accueillis.

Le calendrier des tournois U6 U8 n’est à ce jour pas sorti.

JACQUES DELESCLUSE

Vice Président Ecole de Rugby

 

Guerre des gangs à Marquette

24 points comme 24 balles fichées en plein cœur de l’adversaire.
24 coups, et pas la moindre trace de riposte.

C’est ce à quoi assista une foule de spectateurs sur la pelouse de Marquette lez Lille en ce dimanche 10 Janvier 2016.

Heure du crime : entre 13h30 et 15h.
L’arme : un ballon ovale.
Qui fut le bourreau? Qui fut la victime? C’est-ce que nous allons tacher de découvrir…

Essayons de retracer le cours de cette cruelle après-midi d’hiver…

En premier lieu, les forces en présence. D’un côté, le gang des Dieselles. Tout juste arrivées dans la région et un peu affaiblies par le trajet. A son actif, 16 Havraises enragées, de rouge et noir vêtues. Face à elles, le gang des Z’abeilles. Aujourd’hui, elles sont sur leur territoire. Et elles comptent bien le prouver. Elles sont venues en nombre, guidées par leur leader au surnom mystérieux : ODT. Aussi connu sous le pseudo d’Odette.

Pour les séparer, une ligne blanche, au centre du terrain. De part et d’autre, les clans s’observent d’un œil menaçant. La tension plane sur l’arène. Quand soudain un coup de sifflet déclenche le début des hostilités. Les filles n’ont plus qu’un objectif en tête : blackebouler, ou être blackeboulées. Dès les premières minutes la bataille entre les deux bandes fait des ravages, et même si les Z’abeilles touchent en premier et obligent une havraise à abandonner la lutte, les Dieselles ripostent et mettent Loulou La Lorcaise hors-jeu. Malgré tout, aucun gang n’arrive à prendre le dessus sur l’autre, tant est forte la solidarité à l’intérieur de chaque équipe. Le combat est beau, chaque mètre perdu est aussitôt regagné: les heures passées à s’entrainer pour acquérir de nouvelles techniques et stratégies n’ont pas été vaines pour les Z’abeilles. On sent qu’à tout moment tout peu basculer, que tout peut arriver. Et c’est ce qui va finir par se produire. Mais en faveur de qui le vent va-t-il tourner?

Voici ce que racontent les premiers témoignages recueillis sur la scène du crime. A l’arrivée de la police, les marques du carnage étaient encore là : ici un carré de gazon retourné, labouré, là, des morceaux de straps déchirés éparpillés sur le terrain. La scientifique a aussi relevé de nombreux cheveux arrachés au cours de la lutte ainsi que des bouts de peaux probablement détachés des lames de fer sous les chaussures.

Après une courte trêve permettant aux filles de reprendre leur souffle et aux chefs de gang de dispenser conseils et encouragements, le combat reprit.

Et c’est finalement Zabou la Zabeille qui, avec l’aide du groupuscule familièrement appelées « les grosses », porta le premier coup, à la 43ème minute de cet affrontement acharné. Puis il ne fallut que 5 minutes supplémentaires à la rusée Cécile, dite « maîtresse », pour planter une deuxième lame dans le flanc adverse, suite à une feinte de passe d’arme parfaitement réalisée. Les Dieselles étaient mortellement touchées, elles ne s’en remettraient pas. Pas de quartier, et c’est Barbie qui, dans un technique de combat qu’elle maitrise parfaitement, perfora la ligne de défense adverse pour aller aggraver la marque. Déjà 17 entailles avant que Clémence porte le coup de grâce et achève le gang ennemi. Aidée une nouvelle fois du pied d’Alison.

24 points. Comme 24 balles fichées en plein cœur de l’adversaire.

Et un bourreau : les Zabeilles du LORC, prêtes à en découdre avec toutes celles qui se mettront en travers de leur chemin. Même si la route vers le succès est longue et toujours semée d’embuches…

Merci à Pauline La Littéraire qui s’est envoyée pour ce résumé !

Prochain match le 31/01 contre Chilly Mazarin, puis le 7/02 contre Montmorency à la maison, début des hostilités à 15h, venez nombreux !