1) Arriver 2) Bagarrer 3) Chanter !

Ce dimanche 21 février, la ruche se déplaçait en terres clermontoises, n’en déplaise à Eric, pour le match retour contre l’entente ABC (Amiens-Beauvais-Clermont).

Le score du match aller n’étant toujours pas digéré (33-0 contre nous), nous avions envie d’en découdre et surtout de montrer ce dont nous étions capables. Nous n’avions rien à perdre, tout à y gagner. La détermination se lisait dans tous les regards avant le coup d’envoi, donné par Alison.

Les petites z’abeilles se mettent en confiance dès les premières secondes avec une belle entame de match : une défense bien organisée et des plaquages agressifs.

Bien que l’équipe adverse nous impose un rythme de jeu rapide, nous arrivons à avancer sur des mauls bien organisés et parvenons à aller jouer chez elles. Mais dès qu’elles remettent la main sur le ballon, les Amiénoises sont plus dangereuses : elles ouvrent le score à la 20ème minute par un essai non transformé (5-0).

Dix minutes plus tard, un plaquage à retardement dans notre camp nous vaut une pénalité que la botteuse passe entre les poteaux (8-0).

Juste avant la pause, sur une erreur de placement de notre troisième rideau dans nos 40 mètres, nous laissons échapper le ballon et la 14 adverse nous prend de vitesse et va aplatir. Cet essai est transformé (15-0).

Malgré l’écart au score qui grandit, nous avons toujours cette envie d’aller au combat et nous sommes portées par les supportrices (blessées ou anciennes joueuses) venues en nombre donner de la voix sur le bord du terrain. Certaines se sont donné du mal pour nous encourager et nous galvaniser ! Mais, telle la recette de la potion magique des Gaulois, les mots qui nous poussent à nous surpasser ne peuvent être révélés ici.

Revenons au match. A la 50ème minute, les Picardes nous débordent sur l’extérieur grâce à leur arrière qui s’intègre toujours dans la ligne de ¾ et leur permet de marquer l’essai du bonus offensif (20-0).

Pendant les trente dernières minutes, nous avons bien résisté et avons réussi à construire notre jeu. Malheureusement, nous n’avons pas su concrétiser sur les temps forts, malgré l’occupation de leur terrain 75% du match, et l’arbitre nous renvoie aux vestiaires sur le score de 20 à 0.

Déçues de ne pas avoir marqué de points, nous sommes néanmoins fières de ne pas avoir baissé les bras. Nous avons montré énormément d’envie, et une très bonne défense malgré de petites erreurs qui nous coûtent la défaite. Nous savons ce que nous avons à travailler et nous nous y emploierons dès notre retour à Marquette.

Mais en attendant, place à la 3ème mi-temps, la dernière dans le bus pour cette saison. Et on commence les festivités par l’élection de la boulette d’or ! Pour cette première édition, les nominées sont : Natacha pour ses envolées lyriques sur le bord du terrain, Lulu pour ses acrobaties en sortie de douche, Cécile pour un léger manque de concentration en tant que juge de touche et Marion pour un en-avant qu’elle a tenté de dissimuler sous un maul ayant déjà parcouru au-moins 40 mètres. Et c’est cette dernière qui remporte le titre ! Nous la félicitons et le remercions une nouvelle fois pour avoir fait la route depuis Angers pour nous prêter main forte.

Prochain rendez-vous le dimanche 28 février, 15h, à Marquette cette fois, où nous recevrons Evreux pour prendre notre revanche de ce match aller en effectif incomplet !